Assurance deux roues : conseils pour bien assurer son vélo électrique.

Chaque jour en France, près de 1100  vélos (traditionnels et électriques) sont volés. Ce qui prouve que même avec un cadenas, le propriétaire n’est pas protégé contre le vol. Au moins avec une assurance vélo, vous n’aurez pas à payer un vélo de rechange de votre proche. Par conséquent, il est tout à fait pertinent, voire indispensable de souscrire une bonne assurance pour votre vélo électrique. Encore faut-il trouver une bonne compagnie d’assurance qui répond aux mieux à vos besoins. Focus sur l’assurance d’un vélo électrique.

Les tarifs d’assurance vol et casse d’un vélo électrique.

Il faut compter en moyenne entre 200 et 250 € pour une assurance vol, et une économie de près de 20€ pour la casse. Surtout, n’oubliez pas de conserver tous vos documents qui pourront être utiles en cas de dommages : factures d’achats, formulaires propres à chaque compagnie, déclarations obligatoires, etc.

Quelles sont les possibilités pour assurer votre vélo ?

Assurance velo electriquePour se prémunir du vol de vélo et d’autres dégâts matériels, il existe de nombreuses possibilités d’assurance. Voir ce site pour en savoir plus sur les offres d’une bonne compagnie d’assurance vélo électrique.

Pour bien assurer votre vélo électrique pensez à l’assurance habitation. La majorité des vols de vélo ont lieu en ville et surtout en Ile-de-France. Les deux-roues sont devenus de véritables objets de convoitise et face à ce phénomène, les compagnies d’assurance se sont adaptées. Les vélos électriques et traditionnels peuvent désormais être couverts par votre assurance habitation. Autrement dit, si votre deux roues se trouvait dans le logement, dans les dépendances assurées (cave ou garage) ou dans le coffre de votre voiture au moment du vol, votre assurance habitation devrait normalement pouvoir le couvrir. Cependant, il convient de rappeler que votre vélo ne sera couvert par l’assurance que seulement si vos locaux ont été correctement protégés et que l’effraction est confirmée. Comme tout objet lors d’un cambriolage, incendie ou inondation, l’assurance prend en charge de couvrir votre vélo.

Deuxième possibilité, si votre vélo est laissé à l’extérieur (pour le travail, pour les courses, etc.), il est nécessaire de souscrire à un contrat d’assurance pour bénéficier d’une couverture. Attention ! Le plus souvent, les contrats instaurent des limites horaires, les plafonds de garanties, le nombre de vols couverts par période. Ainsi, beaucoup de ces contrats ne remboursent que dans le cas où le vol ait eu lieu en plein jour, par exemple.

La troisième possibilité consiste à recourir à des mesures complémentaires comme l’assurance casse et l’assurance compétition. Certaines marques peuvent même vous proposer des assurances directement à l’achat du vélo.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.